• Titre de l'œuvre : Quatuor de jazz

  • Nom de l'artiste : Charles Lambert

  • Médium(s) utilisé(s) : acrylique et peinture émail

  • Dimensions : 91,5 x 91,5 x 4cm

  • Prix : 450$

Démarche artistique :

L’artiste fait partie de l’univers, l’univers fait partie de l’artiste.
Charles Lambert
Je fais partie de l’univers. Je fais partie de l’écosystème terrestre et je me sens bien lorsque je me retrouve dans la nature. La nature me fascine par sa beauté, sa complexité et sa grandeur. Je me sens accueilli lorsque je pénètre dans la forêt, comme si j’étais chez moi ou chez un ami et je suis émerveillé par l’ensemble harmonieux qui résulte de tous les éléments qui la composent, arbres, fougères, fleurs, humus, insectes, oiseaux, mammifères, etc. C’est donc pour moi une source d’inspiration inépuisable qui se renouvelle constamment au gré des heures ou des saisons ou selon l’angle de vue que je choisis (en contre-plongée, à hauteur d’hommes ou au ras du sol…).

Je suis préoccupé par l’avenir de cette nature que j’admire, à cause de la crise climatique. Je suis inquiet pour les humains qui dépendent tous de la santé de notre environnement. Mes œuvres reflètent mon intérêt pour la nature et j’utilise, la plupart du temps, des photos prises lors de mes randonnées en nature ou lors de mes voyages pour créer mes tableaux. J’essaie alors de rendre l’atmosphère du moment et du lieu dans la création de mon œuvre. Je veux aussi faire prendre conscience à l’observateur de la place que l’humain occupe dans la nature en le plaçant dans son environnement, alors qu’il jouit de la beauté de l’endroit où il se trouve. Je veux que celui qui regarde l’œuvre soit sensible à l’impact de notre société industrielle et de consommation sur notre environnement. L’impact nous touche personnellement, que ce soit par le biais des catastrophes climatiques, comme les feux de forêt ou par la perte de biodiversité, comme la disparition de milliards d’oiseaux en Amérique du Nord.

Je poursuis ma quête pour exprimer ces préoccupations en développant mon langage artistique qui oscille entre des œuvres figuratives et celles plus abstraites incluant le surréalisme. Je compte de plus en plus placer l’humain au centre de mes œuvres pour passer le message que c’est l’homme et la femme qui seront finalement les plus affectés par la crise environnementale qu’ils ont eux-mêmes provoquée.

Joindre l'artiste :

Charles Lambert

Courriel

Charles.lambert295@gmail.com

  • Facebook

  • Instagram

  • Site Web